Les autres sources de la crise actuelle


Mise à jour le 12 septembre 2020

Un appel à diffuser
Sous titres en anglais : Celle qui avait des choses à révéler arrive maintenant à le faire !!
Pour rappel: Luc Montagnier disait déjà que le virus avait subi des manipulations en laboratoire (version longueversion courte) et encore un autre, qui dit la même chose.
Vidéo sous titrée en français
Pour rappel : Documentaire TOUS SURVEILLÉS – 7 MILLIARDS DE SUSPECTS
Article complet ici

Sous-titres disponibles en français
Une pharmacienne clinique espagnole, chef d’un laboratoire médicale, décide de faire une expérience inédite motivée par le témoignage d’une amie, laquelle était tombé malade d’une rhino-pharyngite après avoir été exposée à l’utilisation du masque, censé de nous protéger et de protéger les autres…

La perspective d’un scientifique et chercheur

Coronavirus et manipulation politico-sociale : le masque comme rite de passage vers un Nouvel Ordre Mondial…

Article d’Olivier Demeulenaere du 15 juillet 2020
Extrait :

Le masque sanitaire comme rituel de soumission

Toute cette affaire du SRAS-CoV-2 ou “nouveau coronavirus”, organisme génétiquement créé en premier lieu, dans un laboratoire de l’université de Caroline du Nord, avant sa militarisation dans les labos secrets du Pentagone et son larguage à Wuhan par une fausse équipe sportive militaire yankee “participant” aux jeux inter-armées en octobre 2019, emprunte pas à pas tous les méandres d’une vaste opération planétaire d’ingénierie sociale pour la transformation de nos sociétés en quelque chose de bien plus contrôlable à souhait, toujours sous le coup du thermostat de la tension dont le curseur est monté et descendu le long de sa coulisse, faisant passer le statut psychologique collectif de “crainte” à “peur” jusqu’à “terreur” et “panique” selon les besoins oligarchiques du moment.

A ce titre, une menace invisible, virale,  aux effets gonflés à dessein par des gouvernements et des merdias complices, est bien plus efficace qu’une menace terroriste. Plus personne en effet ne croit qu’un islamiste se planque sous son lit, le mousseux est éventé, place donc au nouveau croquemitaine : le bien antipathique et terrifiant Bébert Corona alias COVID19 !

Ainsi dans une 1ère phase, le masque est présenté comme inutile et même dangereux pour la santé, ce que soutient la science, car il n’est pas sain de porter un masque de la sorte des heures par jour. Puis on entre dans la 2ème phase où le masque est présenté comme le symbole de la survie, barrière ultime pour un nouveau virus qui ne fait pas plus de mort que la grippe saisonnière, même en gonflant les chiffres et râclant les fonds de tiroirs des morgues hospitalières. Il est avéré aujourd’hui que le taux de mortalité du CoV19, hors facteurs de co-mortalité, est de l’ordre de 0,45%, celui de la grippe saisonnière étant de 0,35%.

A Yankland, des officiels de la santé apparaissent à la TV pour dire aux gens de garder le masque même chez eux, prochaine étape, dormez avec, faites tout avec en fait ! Qui n’a pas vu une personne seule dans sa voiture avec son masque ?… Le conditionnement est en marche et fonctionne dans la vaste majorité des cas ! Pourtant, il suffit de dire NON !

Ainsi, le masque devient une espèce de “rite d’initiation” de masse à un nouveau paradigme social complètement construit, comme le furent l’État, les institutions, le commerce, l’argent et les modes de contrôle, au fil de l’histoire. Ces rites de passage existent depuis des millénaires et sont devenus courants dans les sociétés secrètes, dans l’armée qui n’est qu’un gigantesque rite d’obéissance et de soumission à tout un système.

Les rites d’initiation renforcent le désir de se conformer, d’appartenir à un groupe, et donc par ce truchement d’obtenir une validation identitaire. La méthodologie rituelle est presque toujours identique quelque soit le lieu ou le temps où elle prend place.

Nous voyons que ce rituel du masque est en train de créer une dissociation entre l’obéissance et la désobéissance, la conformité et la non-conformité, dans un nouveau rapport dichotomique.

Dans un contexte “initié / non-initié”, les initiés sont endoctrinés à voir les non-initiés, les rebelles, comme des ennemis et à agir en conséquence (agressivité, violence, délation, ostracisme).

Ce qui se passe au Brésil au 1er juillet 2020 …

  • Le Brésil est corrompu.
  • Les hôpitaux sont vides ! Certains députés ont dû forcer le passage pour pouvoir rentrer et ont constaté l’entourloupe.
  • Des cercueils vides ou remplis de cailloux sont enterrés. Des vidéos de citoyens circulent pour dénoncer.
  • Tous les gens qui meurent aujourd’hui sont forcément contaminés par le virus et ils empêchent de voir les corps et de faire des autopsies
  • Le président n’a que peu de pouvoir, il y a beaucoup de décrets gouvernementaux qui sont utiles pour gérer la crise.
  • Ses opposants manipulent le peuple et ce sont eux qui ont fait brûler l’Amazonie.
  • L’hydrochloroquine, l’azithromycine, les masques et gants ont été retiré des pharmacies.
  • Les états gérés par les opposants, qui ont confinés, ont des cas et des décès très importants. Alors que les états gérés par ceux qui appuient le président, qui ont suivi de règles moins strictes, ont des chiffres beaucoup moins élevés.
  • Des gens sont mis en prison pour les faire taire.
  • La Chine est en train d’envahir le Brésil

Source : Christophe Bana, français, vivant au Brésil depuis presque 30 ans

Une lettre d’avertissement inquiétante de la naturopathe allemande Anette Lillinger

Anette Lillinger à tous ses patients s’informant du prochain vaccin contre le coronavirus.
« Pour tous mes patients:
Je voudrais attirer d’urgence votre attention sur des questions importantes concernant une prochaine vaccination Covid-19 :
En raison du nouveau mode d’action du futur vaccin contre les coronavirus, de tels succès de guérison ne seront plus possibles à l’avenir. Pour la première fois dans l’histoire de la vaccination, les soi-disant vaccins mARN de dernière génération interviennent directement dans le matériel génétique du patient et changent ainsi le matériel génétique individuel, ce qui représente une manipulation génétique – quelque chose qui a été interdit, même considéré comme criminel jusqu’à présent.
Cette intervention peut être comparée à celle des aliments génétiquement manipulés, qui est également très controversée.
Même si les médias et les politiciens banalisent actuellement la question et appellent même sans réfléchir à un nouveau type de vaccination afin de pouvoir revenir à la normalité, une telle vaccination est problématique en termes de santé, de morale et d’éthique et aussi dans termes de dommages génétiques qui, contrairement aux dommages causés par les vaccinations précédentes, seront désormais irréversibles et irréparables.
Chers patients, après une telle vaccination inédite contre le mARN, vous ne pourrez plus guérir les symptômes de la vaccination de manière complémentaire.
Vous devrez vivre avec les conséquences, car elles ne peuvent plus être guéries simplement en éliminant les toxines du corps humain, tout comme on ne peut pas guérir une personne ayant un défaut génétique tel que la trisomie 18 ou 21, le syndrome de Klinefelter, le syndrome de Turner, la génétique maladies cardiaques, hémophilie, fibrose kystique, syndrome de Rett, etc.), car le défaut génétique reste une fois présent pour toujours !
En clair, cela signifie: si vous développez une symptomatologie de vaccination après une vaccination au mARN, ni moi ni aucun autre thérapeute ne pourra vous aider de manière causale, car les dommages causés par la vaccination seront génétiquement irréversibles.
À mon avis, ces nouveaux vaccins représentent un crime contre l’humanité qui n’a jamais été commis sous une forme aussi large dans l’histoire.
Comme le Dr Wolfgang Wodarg, un médecin expérimenté, l’a dit hier:
En réalité, ce « vaccin prometteur » pour la grande majorité des gens est en fait une manipulation génétique interdite. »

« Quels sont les risques, les dangers et les conséquences catastrophiques pendant et après l’enfermement ?
– Suicides de personnes, comme cela a été signalé en Chine et a déjà commencé dans de nombreux pays.
– Développement de pathologies psychiatriques.
– Paralysie du parcours scolaire des élèves et étudiants à l’université.
– Impacts négatifs et dangers sur les animaux.
– Négligence d’autres maladies (en particulier les maladies chroniques) et augmentation de leur mortalité.
– Augmentation des violences domestiques.
– Pertes économiques, chômage et crise économique majeure : cela va également interrompre le flux de financement nécessaire à l’équipement des hôpitaux. En outre, peu de gens savent que la crise économique de 2007-2008 a entraîné le suicide d’au moins 13 000 personnes rien qu’en Europe et en Amérique du Nord.
– Sérieuses conséquences pour l’agriculture.
– Déstabilisation des pays et de la paix sociale et risque de guerre.[…] 

La PCR consiste essentiellement à prélever un échantillon de vos cellules et à amplifier tout ADN pour rechercher des « séquences virales », c’est-à-dire des fragments d’ADN non humain qui semblent correspondre à des parties d’un génome viral connu. 
Le problème est que le test est connu pour ne pas fonctionner. 
Il utilise « l’amplification », c’est-à-dire qu’il prend une très, très petite quantité d’ADN et la fait croître de manière exponentielle jusqu’à ce qu’elle puisse être analysée. 
Il est évident que toute contamination minuscule dans l’échantillon sera également amplifiée, ce qui peut entraîner des erreurs de découverte grossières. 
En outre, il ne recherche que des séquences virales partielles, et non des génomes entiers, de sorte qu’il est pratiquement impossible d’identifier un seul agent pathogène, même si l’on ignore les autres problèmes. 
Les kits de test Mickey Mouse envoyés aux hôpitaux, au mieux, indiquent aux analystes que vous avez un peu d’ADN viral dans vos cellules. 
Ce qui est le cas de la plupart d’entre nous, la plupart du temps. 
Cela peut vous indiquer que la séquence virale est liée à un type de virus spécifique – par exemple la grande famille des coronavirus.  Mais c’est tout. 
L’idée que ces kits puissent isoler un virus spécifique comme le COVID-19 est absurde.  

Et ça n’a encore rien à voir avec l’autre problème – la charge virale. 
La PCR fonctionne en amplifiant d’infimes quantités d’ADN. 
Elle est donc inutile pour vous dire quelle quantité de virus vous pouvez avoir.  Et c’est la seule question qui compte vraiment lorsqu’il s’agit de diagnostiquer une maladie. 
Tout le monde aura quelques virus dans son système à tout moment, et la plupart ne causeront pas de maladie parce que leurs quantités sont trop faibles. 
Pour qu’un virus rende malade, il faut en avoir beaucoup, une quantité massive. Mais la PCR ne teste pas la charge virale(…) Si vous vous sentez malade et que vous faites un test PCR, tout ADN viral aléatoire peut être identifié, même s’il n’est pas du tout impliqué, ce qui conduira à un faux diagnostic. Et les coronavirus sont incroyablement courants.

INCOHÉRENCES :
– Pas de masques, Ok… Mais carrément nous dire que ça ne sert à rien ? 
– petites affichettes dans les aéroports au lieu de fermer les frontières, à une période où les informations venant de Chine faisaient déjà bien comprendre que c’était du sérieux. 
– Hydroxychloroquine frappée d’une restriction à quelques jours de l’épidémie en France. Malheureuse coïncidence ? 
– Hydroxychloroquine seulement autorisée pour soigner les patients en détresse respiratoire, alors que justement, c’est le plus mauvais moment pour l’administrer: incompétence ? 
– Redemsivir non attaqué par les Médias et toujours autorisé alors qu’il est plus toxique : un oubli ? 
– Rivotril autorisé, voire recommandé, alors qu’il joue pratiquement le rôle d’ euthanasiant « doux » pour les patients malades du Covid19 : incompétence ? 
– Etude du Lancet immédiatement validée par le conseil scientifique et par le gouvernement alors qu’il faut trois secondes pour voir qu’elle est bidon : incompétence ? 
– Pr Raoult fustigé par tous les Médias mainstream : une coïncidence que tous les Médias suivent le même point de vue ? 
– Vétérinaires qui se ne reçoivent pas de réponse à leur offre de fournir des tests : négligence ? 
– Et voilà maintenant qu’on apprend ici qu’ils choisissent précisément le plus mauvais test : incompétence encore ? 

Le bienfaiteur philanthrope qui vaccine toute l’Afrique alors que la première cause de mortalité est la faim.
On nous a bien dit que c’était un fou dangereux mais pour le moment c’est le seul qui n’a déclenché aucune guerre depuis le début de son mandat

🚨🚨🚨 Un autre regard…

Au fait pour l’histoire de l’eau de javel, vous la voulez la vraie explication ? Ou quand les médias de surface se sont cognés un mur en béton armé, et que ça ne moufte plus depuis aussi…il y a donc de l’eau de javel dans les vaccins, eh oui…voila le coup de Maître derrière tout cela et ils ont embarqués avec eux des millions de personnes dans leurs délires…les arroseurs, arrosés…

TRUMP, L’EAU DE JAVEL ET LES VACCINS : DU GRAND ART

On dira ce qu’on voudra mais le président américain a prouvé maintes fois son expertise dans la pratique du billard à trois bandes. Il vient de nous en faire une nouvelle démonstration.
Pour comprendre, il importe de saisir deux scènes :

– Scène 1 – jeudi 9 avril : le très respecté procureur général des Etats-Unis William Barr s’est fendu d’un discours public pour manifester son hostilité à la proposition de Bill Gates d’implanter dans le corps humain des « certificats numériques » prouvant qu’une personne a été vaccinée contre le coronavirus. Proposition jugée dangereuse et liberticide alors qu’elle a la faveur de toutes les élites mondialistes contre lesquelles le président et son équipe se battent depuis le début.

Bref, Trump ne veut pas entendre parler de vaccination généralisée et traçable.

– Scène 2 – jeudi 23 avril : le président provoque un tollé en commentant des études en cours sur le rôle des désinfectants pour éliminer le virus sur certaines surfaces. Ainsi déclare-t-il de façon apparemment crétine : « je vois que le désinfectant l’assomme en une minute. Une minute. Est-ce qu’il y a un moyen de faire quelque chose comme ça avec une injection à l’intérieur, ou presque, comme un nettoyage ? »

Aussitôt, toute la bien-pensance internationale tombe dans le piège en le couvrant d’opprobre, allant même jusqu’à faire dire à Trump qu’il recommande d’ingérer de l’eau de Javel pour éliminer le COVID-19 (il s’était pourtant limité au mot « désinfectant »…).
Trump est un demeuré, un simple d’esprit qui se couvre une nouvelle fois de ridicule ! lit-on un peu partout… on connaît la chanson. Les journalistes et les médecins de plateaux TV, grassement stipendiés par les gros laboratoires, l’ont même traité de criminel par le simple fait qu’il ait suggéré que l’absorption de désinfectant pourrait devenir un remède au virus.
Imaginez du DESINFECTANT !!

Mais quel est donc le lien entre la scène 1 et la scène 2 ?
C’est à la fois simple et diablement astucieux : par son commentaire d’apparence stupide, Trump a tenu à faire réagir toute la communauté mondiale en lui faisant crier haut et fort qu’il était criminel d’injecter du désinfectant dans le corps d’un être humain pour combattre le coronavirus.

Or, il se trouve que les vaccins sont bourrés de désinfectants ainsi qu’en témoigne un article de Mediapart du 3 juin 2014 : les vaccins contiendraient (je cite) des désinfectants antibiotiques de la famille des aminosides dont on connaît la nocivité, notamment sur les reins et l’oreille interne. Autres désinfectants : du beta-propiolactone (produit reconnu cancérigène qui s’attaque au foie, système immunitaire, système respiratoire et gastro-intestinal …) et des microbicides qui sont des agents détergents.

Ainsi, Trump est parvenu à faire dire aux grands médias et à toute l’intelligentsia globaliste, que les désinfectants sont un poison pour l’homme alors même qu’ils défendent les vaccins qui en sont pourtant largement composés.

Une hypocrisie qui n’échappera probablement pas au peuple américain lorsque la question du vaccin se posera…

La technique qui consiste à se mettre en faute volontairement pour provoquer son adversaire et l’engager dans une voie qui se retournera ensuite contre lui est caractéristique de Trump. On l’a vu avec le dossier bidonné de la prétendue collusion russe, avec l’impossible procès de l’impeachment et bien d’autres situations : il provoque et ouvre une brèche dans laquelle s’engouffrent tête baissée ses opposants, comblés d’excitation. On connaît le résultat : à chaque fois, Trump en ressort gagnant et renforce un peu plus son taux d’approbation.

Think different.

Marc Amblard

Schéma répétitif

Lire: « Coronavirus et nouvel ordre mondial » de Valerie Bugault –
Docteur en droit privé et avocate, analyste en géopolitique.

 » Soit les citoyens céderont à la peur, soit ils réfléchiront et comprendront que la peur est elle-même entretenue de façon contrôlée par leurs dirigeants qui prennent toutes les décisions permettant au coronavirus de se propager en toute tranquillité, ou plutôt, en toute facilité. C’est ainsi, qu’ils refusent à leur population l’accès aux soins et médicaments utiles à l’endiguement du processus de contamination pendant qu’ils mettent les gens en confinement suffisamment longtemps pour pouvoir leur imposer – il s’agit ici de la mise en œuvre de la « servitude volontaire » – un futur vaccin miracle. Ce vaccin, outre son prix financier, sera sans doute agrémenté de sels d’aluminium (qui est devenu l’adjuvant obligatoire), d’arn messagers (qui permettront de faire, in vivo et à grande échelle, des expériences génétiques sur le génome humain), et surtout de puce RFID, qui permettront à tout un et chacun de recevoir ses rémunérations et d’avoir accès à son compte en banque.

Cette étape de la vaccination obligatoire sera tout à fait décisive pour assurer aux globalistes (banquiers, Big Pharma et consorts) le contrôle direct sur les populations. Chaque personne devra ainsi obéir sous peine de se voir retirer l’accès à tous ses moyens de subsistances. Etant ici précisé qu’en raison de l’effondrement économique, il est fortement à craindre que les moyens de subsistances ne soient in fine aucunement reliés à un travail individuel productif mais plutôt à un subside universel reçu de l’Etat fantoche entièrement aux ordres des puissances financières »

Article commencé début avril 2020


Ton commentaire