Dossier : Les banques alternatives


Après avoir déjà changé de fournisseur d’électricité : Enercoop, une coopérative qui se fournit en énergies renouvelables locales, je cherche des alternatives aux banques.

Est-ce qu’on sait si notre banque pollue ? Si elle est engagée dans le financement d’énergies, fossiles, d’énergies renouvelables ? à quoi sert l’argent qu’on a en banque ? 

Les banques à éviter

  • Crédit Agricole
  • LCL
  • Société Générale
  • BNP

Centrales de charbon, sables bitumineux, gaz de schistes, grands barrages et centrales nucléaires …

Les banques qui sont moins pires mais loin d’être exemplaires aussi :

  • Crédit mutuel / CIC
  • BPCE (banque populaire / caisse d’épargne)

Classement des banques Amis de La Terre

Classement des banques – Les Amis de la Terre

Classement des banques FairFinance

Les banques en ligne

Elle sont de plus en plus populaires mais appartiennent souvent à un grand groupe :
  • Bforbank appartient au Crédit Agricole
  • Boursorama appartient à la Société Générale
  • Hellobank appartient à BNP Paribas
  • Fortuneo et Monabanq appartiennent au Crédit Mutuel
  • Ma french Bank appartient à la Banque Postale

Difficile de trouver une banque en ligne éthique car ce secteur est sous-développé. Monabanq propose toutefois à ses clients de reverser leur prime de bienvenue à l’association SOS Villages d’Enfants et reste à voir ce que propose Ma French Bank, celle de la Banque Postale.

Les banques les plus éthiques

Banque Caractéristiques
la nef banque ethique Pas de compte courant et services bancaires limités, transparence des activités financières, financement de projets ESS, banque coopérative
credit cooperatif banque ethique Compte courant et services bancaires classiques, banque coopérative, léger manque de transparence sur les investissements réalisés
Compte courant et services bancaire classiques, démarche de « neutralité carbone » et propose un livret de développement durable et solidaire (LDDS), manque de transparence et de traçabilité des investissements

1 : La Nef , la banque éthique de référence

Créée en 1988, la NEF est la banque plébiscitée par les organismes de contrôle de l’activité des établissements bancaires. Il s’agit d’une « coopérative financière » proposant des produits d’épargne, de crédit et de financement participatif. L’argent est uniquement destiné à financer des projets utiles sur le plan social, écologique et culturel. 

Avantages :

  • Seule et unique banque éthique entièrement transparente sur ses activités financières (elle publie chaque année la liste des projets qu’elle finance).
  • La NEF s’engage à ne financer que des projets ESS (Économie Sociale et Solidaire).
  • Ne soutient aucune activité du secteur des énergies fossiles, du nucléaire et des agro-carburants.
  • La NEF ne repose pas sur les marchés financiers : elle se finance exclusivement grâce aux fonds déposés par ses clients et au capital apporté par ses sociétaires en achetant des parts sociales.

Inconvénients :

  • La NEF offre une gamme de service encore limitée.
  • Ce n’est pas une banque éthique proposant un compte courant. En effet, celle-ci ne dispose pas à ce jour de l’agrément nécessaire.
  • Malgré la transparence et l’impact positif, le livret d’épargne NEF est rémunéré à taux fixe à hauteur de 0,10 %.

2 : Le Crédit Coopératif, une banque responsable prometteuse

Pour ceux qui souhaiteraient accéder à une offre de produits et de services éthiques plus complète que la NEF, le crédit coopératif est LA banque alternative. Fondée en 1893, cette banque coopérative est la seule présente sur l’ensemble du territoire français avec 74 000 clients.

Avantages :

  • Le Crédit coopératif propose des services bancaires similaires à une banque « classique » : compte bancaire et carte bleue, crédits, épargne et placements.
  • Les produits et services du Crédit coopératif ont un objectif éthique et solidaire.
  • La banque appartient à ses 532 sociétaires.
  • L’établissement propose une gamme de produits « tracés », laissant aux clients la possibilité de choisir l’utilisation des sommes déposées vers un domaine d’activité en particulier dans l’ESS.

Inconvénients :

  • Certains reprocheront au Crédit coopératif de ne pas être assez transparent sur ses investissements pour une banque éthique.
 

Avec son livret Agir, le Crédit coopératif s’engage auprès de ses épargnants à reverser la moitié des intérêts à des initiatives écologiques et solidaires. Sur le secteur de l’énergie, ce sont 99% des financements qui sont consacrés aux énergies renouvelables.

3 : La Banque Postale, une banque éthique en devenir ?

Dans le secteur des banques dites « classiques », l’engagement éthique et responsable est peu ou pas présent. Seule la Banque postale, par exigence « d’exemplarité », semble vouloir s’y intéresser avec quelques initiatives axées sur l’écologie. Côté clients, le livret de développement durable et solidaire (LDDS) a vocation à soutenir les projets citoyens liés à l’économie sociale et solidaire. Il est également possible d’investir dans des entreprises intégrant dans leur gestion financière des enjeux sociaux ou environnementaux (énergies renouvelables, économie circulaire, transport et mobilités durables, bâtiments verts et services environnementaux innovants).

Avantages :

  • La Banque Postale a annoncé en 2018 sa « neutralité carbone » sur l’ensemble de son périmètre opérationnel grâce à la monétisation interne de son empreinte carbone via son « Fonds carbone » lancé en 2015.
  • Récemment, la Banque Postale a affiché son objectif de rendre les 220 milliards d’euros de sa gestion d’actifs conformes aux principes de l’investissement socialement responsable (ISR) d’ici l’année 2020.

Inconvénients :

  • À ce jour, la transparence et la traçabilité des investissements de la Banque postale sont insuffisantes, le financement de certains projets ne respecte pas ce que l’on pourrait attendre d’une banque éthique à l’heure actuelle.
 
 

Guide pour le changement de banque – PDF à télécharger

 
 
 
Sources : les Amis de la Terre et Réassurezmoi

 

 

 

Plus d’informations sur le sujet :
Rapport « Banques et Paradis fiscaux » : ccfd-terresolidaire.org
Liste des banques aux investissements douteux : banktrack.org
Les entreprises du CAC 40 et les paradis fiscaux : www.alternatives-economiques.fr
Autres alternatives d’investissement du côté du financement participatif. Une option à considérer, si on a de l’argent que l’on veux rendre utile instantanément.
  • Enerfip
  • Lendosphere,
  • Bluebees
  • Babyloan

Ton commentaire