Maltraitances animalières


Ce que les exploitants nous cachent et ce dont les médias ne parlent pas.

Consommer, c’est cautionner.

De nombreux OGM, soja ou maïs notamment, sont autorisés à l’importation. C’est la Commission européenne qui tranche et autorise ces importations en se rangeant systématiquement à l’avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui est, quant à elle, toujours en faveur des OGM…
S’il n’existe en Europe que quelques produits contenant directement des OGM et étiquetés tels quels (sauce barbecue, huiles, marshmallows…), nous en consommons tous les jours indirectement par le biais de produits animaux viandes, œufs, fromages et laits… En effet, tous les animaux peuvent être nourris avec des aliments contenant potentiellement des OGM… Et rien n’oblige légalement les industriels à en faire mention sur les étiquettes et emballages, alors qu’aujourd’hui, rien ne permet de prouver que les OGM sont sans danger !
Aujourd’hui, les industriels de l’agro-business essaient de soustraire de nouvelles techniques de modification génétique de la réglementation européenne.